Skip to main content

Interview au Directeur Général de la FAO: “Pour une mise œuvre qualitative de la Déclaration de Maputo”

« Réserver 10% du PIB à l’agriculture n’est pas un objectif suffisant, les Etats africains doivent promouvoir des politiques et des investissements agricoles efficaces ». C’est qu’a déclaré le Directeur Générale de la FAO, Graziano Da Silva dans une interview accordée à Echos des Grands Lacs. En 2003, les Etats membre de l’Union Africaine avaient souscris la Déclaration de Maputo en se fixant deux objectifs  : réserver  au moins 10 % de leurs budgets nationaux dans l’agriculture et obtenir, grâce à cet effort, une croissance de 6 % par an dans le secteur. À ce jour, dix des 54 États membres de l'UA ont atteint l'objectif consistant à consacrer au moins 10 % des investissements publics à l'agriculture. Parmi ces pays figurent le Burkina Faso, l'Éthiopie, le Ghana, la Guinée, le Malawi, le Mali, le Niger et le Sénégal, qui ont déjà dépassé cet objectif. « Mais cet objectif ne peut pas etre une fin en soi » a souligné Da Silva, « beaucoup d’efforts restent à faire pour mettre en œuvre des politiques agricoles cohérentes et efficaces. C’est un défi majeur dans la lutte contre la faim et l’insécurité alimentaire ». Parmi la trentaine de pays africains visités par le Directeur Générale de la FAO, trois ont retiré son attention : l’Ethiopie, le Niger et le Ghana. « Le gouvernement éthiopien a beaucoup investi dans les infrastructures et l’entreposage, et les résultats sont positifs ». Graziano Da Silva a ensuite salué la politique efficace menée par le Niger en faveur de la sécurité alimentaire. « Voilà un pays qui malgré le niveau extrême de pauvreté a réussi à atteindre l’objectif N.1 du millénaire pour le développement, et ce grâce au Programme 3N « Les Nigériens Nourrissent les Nigériens ». Enfin le Ghana « s’est distingué pour la mise en œuvre d’initiatives très innovantes dans le domaine de l’aquaculture, un secteur crucial pour la sécurité alimentaire de nombreux pays africains ». Propos recueillis par Joshua Massarenti dans le cadre d'un partenariat avec Afronline.org/Expo 2015.

You are missing some Flash content that should appear here! Perhaps your browser cannot display it, or maybe it did not initialize correctly.